Créer mon blog M'identifier

La journée du cheval

Le 21 septembre 2015, 09:41 dans Famille 0

Dimanche, avait lieu dans toute la France, La journée du cheval. Destinée à promouvoir les loisirs équestres, elle consistait en une journée portes ouvertes dans la plupart des centres équestres.

Ma Mary, ayant eu vent de l'événement, nous a tarabustés toute la semaine pour y participer. Avec un temps magnifique, nous n'avons trouvé aucune excuse pour ne pas se bouger du canapé un dimanche aprem. Nous avons donc chaussé nos bottes sous la pression de nos futures cavalières.

Par contre, pour Ma Mary, les choses étaient claires: elle voulait faire de la danse cette année, elle s'est engagée (et j'ai fait le chèque!), pas question de rajouter le poney. On verra l'an prochain si elle veut changer.

Ma Laura, quand à elle, qui devient hystérique dès qu'elle voit un poney et ne veut plus en descendre une fois installée, est néanmoins trop petite pour prendre des cours d'équitation. On verra dans deux ans.

En arrivant, on a compris l'arnaque: Ma Mary a retrouvé ses copines et nous ne l'avons quasiment pas revue de l'après midi, tandis qu'on se tapait une démonstration de horse ball, qu'on se planquait pour ne pas faire partie des parents recrutés pour un baptême à cheval (remarquez, grâce à la grossesse, moi j'avais l'immunité!), et qu'on tentait de canaliser Ma Laura qui cherchait à grimper sur tous les canassons qu'on croisait. 

Au moment du baptême Poney des enfants, Ma Mary était introuvable (elle jouait dans les chiottes avec ses copines, normal). Donc c'est seulement après l'avoir menacée de repartir sur le champ, que nous avons pu les hisser sur les poneys pour un tour de manège!

Ma Laura était aux anges. Elle a eu droit à deux tours tandis que Ma Mary repartait Dieu sait où.

Puis nous avons fait une pause crêpes et buvette (l'appel du ventre, ça marche bien pour faciliter le changement d'activité!).

Et nous avons embrayé sur des tours en calèche, (enfin, Ma Mary et ses copines ainsi que Ma Laura coincée entre les grandes) tandis que nous poireautions debout sur le bord du grand manège. Et ça a duré longtemps! Pour leur plus grand plaisir!

Nous avons ainsi passé une très bonne après midi, entourés de passionnés tres gentils et heureux de pouvoir partager leur passion. Ça aurait été dommage de louper ça finalement! Les animations étaient gratuites, ce qui permet une sortie familiale à budget maîtrisé. 

La semaine prochaine, cependant, afin de faire plaisir à tout le monde, nous organiserons une sortie dans les toilettes publiques! Il en faut si peu pour les contenter finalement...😈

 

Débriefing de la rentrée 2015

Le 20 septembre 2015, 09:10 dans Famille 0

Quinze jours après la rentrée, il est temps de faire un point (j'aime beaucoup ça, les points, les bilans, vous vous en rendrez vite compte).

Ma Mary:

- a fait sa rentrée en CP et s'en trouve plutôt contente.

- Les devoirs (ma hantise selon mes propres souvenirs de CP) se passent bien.

- Elle est contente de nous ramener des croix vertes tous les week-ends. 

- La maîtresse la trouve parfois un peu "éteinte" (t'inquiète maîtresse ça va venir, attend qu'elle trouve ses marques, on en reparlera!)

- elle adore l'anglais et a hâte de savoir lire.

- elle a choisit de faire de la Danse cette année. Un mélange de contemporain et de modern-jazz dispensé par une prof un peu allumée mais qui a le mérite de venir au fin fond de notre campagne et de nous éviter ainsi de faire 30 bornes pour trouver un cours. Elle y retrouve ses copines tous les vendredi après l'école.  

 

Ma Laura:

- a fait sa rentrée en Toute Petite Section et prend la chose très au sérieux.

- a du mal à me laisser partir le matin. Pas de pleurs mais des "reste encore un petit peu maman" qui me fendent le cœur.

- veut manger à la cantine avec sa sœur. Je la récupère juste après pour une grande sieste à la maison.

- n'a aucun mal à aller au lit le soir, parce que "demain, il y a école". On n'avait plus connu ça depuis Noël dernier, le rêve,...

- se permet de répondre "non" à la maîtresse, lorsqu'elle ne veut pas travailler (risque d'être plus difficile à dompter que sa grande sœur!).

- nous a déjà ramené plein de microbes de l'école (envisager une cure d'homeopathie pour renforcer les défenses immunitaires)

 

De mon côté, je me repose enfin un peu. Ma Carry prend de plus en plus d'espace dans mon bidon et ma mobilité s'en ressent. Encore un gros mois maximum et elle sera parmi nous. Le prénom est presque choisi mais un conciliabule de couple perdure encore autour de l'orthographe (sinon ça ne serait pas drôle). On doit encore récupérer des cartons de vêtements ainsi que le lit co-dodo que j'utilise les premiers mois pour faciliter l'allaitement. Mon Charles s'occupe des filles et de la maison. Nous vivons nos derniers instants à quatre (encore que, Ma Carry est déjà tellement présente!).

Au final, notre nouveau rythme est pris. Il risque d'être un peu bouleversé dans les semaines qui arrivent mais le plus gros est fait.

 

 

Les préparer à l'arrivée de leur petite sœur

Le 14 septembre 2015, 12:51 dans Famille 0

La rentrée est faite, les repères s'installent pour chacune des grandes, en petite section et en CP, notre organisation commence à rouler.

Aujourd'hui, il est temps de penser que, dans moins de six semaines, nous serons cinq. 

Pour être honnête, rien n'est prêt! Je voulais laisser passer l'été, puis la rentrée, importante cette année, entre l'entrée en CP de Ma Mary et la toute première rentrée des classes de Ma Laura. Du chamboulement déjà pour les deux donc une chose à la fois s'il vous plait.

Ma Mary sait depuis longtemps qu'elle sera à nouveau grande sœur bientôt. A presque 6 ans, elle comprend bien ce que cela veut dire. Elle est déjà passé par là en plus. Mais ce qu'elle n'anticipe pas, c'est à quel point chaque naissance peut chambouler une famille, le temps de retrouver nos marques tous ensemble. Elle avait bien réagit à la naissance de sa cadette. J'avais été très vigilente à ce qu'elle ne se sente pas délaissée. Cette fois-ci, je m'inquiète moins mais cependant, je lui demande plus. J'espère arriver à trouver le juste équilibre entre ce que j'attends d'elle en terme d'autonomie et l'attention spécifique dont elle aura toujours besoin.

Pour Ma Laura, c'est différent. Très collée à maman depuis sa naissance, elle va perdre son statut de petite dernière. De tempérament jaloux et exclusif, je crains un peu sa réaction. D'autant que pour elle, "maman a un bébé dans le ventre" ça ne veut pas dire grand chose à 2 ans et demi. Alors, si depuis 15 jours, nous étions très centrés sur l'école, peu à peu, je commence à dévier sur la grossesse et la naissance de sa petite sœur. Pour ça, je n'ai pas fait très original. J'ai fait appel à Tchoupi "Maman attend un bébé". Pas de description anatomique complexe du développement du fœtus. Simplicité: la maman de Tchoupi a un gros ventre (comme maman), parfois le bébé bouge (comme chez nous), maman est fatiguée et ne peut pas aller au parc (du repos pour maman: oui oui ouiii!!!), puis l'attente et le départ à la maternité pendant que Tchoupi reste avec Mamie et enfin, on vient voir le bébé à la maternité. Je trouve que c'est une bonne entrée en matière pour qu'elle commence à se représenter ce qui se passe et ce qui va se passer. Histoire qu'elle ne soit pas déboussolée quand on y sera. Afin, que chacune ait son petit livre, Ma Mary a choisi "Dora devient grande sœur". Bon là, je suis moins emballée. On va dire qu'au moins, ça lui aura fait plaisir...

 

Pour les préparer à l'arrivée du bébé, j'ai aussi pensé à ressortir leurs albums de naissance. Avec les photos de mes grossesses, d'elles et moi à la maternité, d'elles en train de téter,... Nous ferons donc une petite séquence souvenirs et commentaires dans les jours qui viennent.

 

Enfin, je vais bientôt redescendre du grenier, le carton des vêtements Naissance, récupérer ce qu'on a prêté ou ce qu'on nous prête. Commencer les lessives de tout ça. Et là, je compte bien associer mes petites aînées à ces préparatifs.

Je suis beaucoup moins à cheval sur les détails que lors de ma première grossesse où il me fallait TOUT! Ça doit être "l'effet troisième". Pas de liste de naissance cette fois ci. On recycle beaucoup de choses. Il y a certes des trucs à racheter car après les deux grandes, les deux cousins, le cousin des cousins, le matériel a ete usé, cassé ou perdu mais bon, les réflexes sont acquis maintenant et je connais l'inutilité d'un paquet de trucs de puériculture. Aujourd'hui, je vais au plus simple, au plus pratique, au moins encombrant. 

Ce sont tous ces préparatifs qui occuperont nos weekends familiaux dans les semaines qui viennent. Il me semble que c'est le bon timing. Ni trop tôt, ni trop tard. Dans trois semaines, je serais à 37 semaines d'aménorrhée. A ce moment là, il faudra que le plus gros soit fait. 

Et vous, comment avez vous préparé vos aînés à la naissance du petit dernier?

 

Voir la suite ≫